-->

‘’ Initiation à l’écriture cinématographique ‘’

‘’ Initiation à l’écriture cinématographique ‘’
STEPHANIE DUVIVIER
 EL HANBALI AZIZ  Casablanca le 28/09/2019 
Lors de la deuxième édition  du festival ‘’CINEVILLE ‘’ organisé par la fédération Nationale des Cinés Club au Maroc en partenariat  avec la région Casa Settat à Casablanca du 24 au 28 septembre 2019.
STEPHANIE DUVIVIER, réalisatrice et scénariste  a animée un atelier sur les techniques d’écriture de scénario  intitulé ‘’ Initiation à l’écriture cinématographique ‘’ en faveur des étudiants, jeunes 
Réalisateurs et cinéphiles mardi 24 septembre 2019  au centre culturel Sidi Belliout à 15 heures.
S’armant d’une langue simple  et très compréhensible , STEPHANIE DUVIVIER  a commencé , son atelier  par dire que   le scénario : c’est une  création , c’est des sujets qui peuvent vous toucher, dont vous avez envi  de parler et de partager . Quand on a pleine notes et recherches le problème  c’est qu’on se trouve perdu, dans les courts métrages et séries on peut s’on sortir sans méthode mais dans les longs métrages ,  on a besoin d’outils qui sont devenu indispensables pour l’écriture cinématographique . il y a plusieurs méthodes, l’ancienne méthode de structure narrative et méthode de la dramaturgie ou Aristote, considéré comme le père de la narration scénaristique, dans son ouvrage la Poétique pose  les bases de toute dramaturgie, de tout storytelling, une bonne histoire se doit d’avoir un début, un milieu et une fin.
Pour Aristote, un récit (mythos) est la narration des événements qui amènent l’histoire jusqu’à sa conclusion en  3 actes (la fin avec intervention divine) pour STEPHANIE DUVIVIER ,le personnage et ses actions qui vont déterminer  le genre de l’histoire ( tragédie , comédie et autres ) et son dénouement , l’intrigue qu’est la somme des actions et la complexité de l’histoire pour cela il faut  s’organiser pour faire un plan.

Cette vision d’écrire le scénario en trois étapes  reste à nos jours et plusieurs auteurs reconnaissent leur appartenance à l’héritage d’Aristote. 
Autre Aristote, Yves Lavandier  dans son livre ‘La Dramaturgie ’  qui est un traité consacré à l'art du récit dramatique  avec un modèle synthétique.
Yves Lavandier propose une méthode claire et complète qui découle à la fois de la compréhension des mécanismes narratifs et de son expérience d'auteur et pédagogue.
Yves Lavandier conçoit que n’importe quelle histoire peut être découpée en 3 actes : avant, pendant et après l’action .selon ses trois actes :
ACTE 1 : On nous présente le contexte, le personnage principal et l’action démarre  avant que soit formulé clairement l’objectif du protagoniste, suite à un incident déclencheur (ID1) l’évènement qui va précipiter le personnage dans l’histoire , qui  bouscule radicalement l’équilibre des forces dans la vie du protagoniste et que le spectateur se pose la “question dramatique” => le protagoniste va-t-il atteindre son objectif ?
ACTE 2 : la confrontation ou l’action c’est l’essentiel de l’intrigue, au moins les deux tiers toutes les étapes mises en œuvre pour atteindre l’objectif, Cet acte   peut être marquée par un climax, évènement majeur qui va changer le rythme et la tonalité à la 2e moitié de cet acte (ex : préparer l’évasion en prison …). L’acte 2 doit  suivre la suite de l’évolution logique de l’incident déclencheur. La succession des événements qui  se solde par un climax = le nœud dramatique le plus important, l’obstacle le plus difficile. 
ACTE 3 : la résolution ou le dénouement, les conséquences de la réussite ou de l’échec de l’objectif. Cet acte peut être très court ou présenter une structure enrichie avec d’autres incidents déclencheur  qui peuvent apporter des “réponses dramatiques” à l’histoire du film C’est pourquoi, on parle d’action descendante pour le 3e acte, à l’opposé de l’acte 2 (action montante).
La Dramaturgie structure enrichie en 3 actes d'Yves Lavandier : mécanismes et construction du récit

Dans le même style de narration mais bien développe   Duvivier a abordée aussi, Robert McKee avec son livre Story  sur la structure narrative. le livre de McKee est ce qui se fait de mieux pour saisir l'esprit de narration à l'américaine Robert McKee celui qui est reconnu comme étant le meilleur professeur sur l'écriture de scénario dans le monde  qui proposent plus des règles et des normes très strictes pour l’écriture des scénarios (mécanisme essentiel de l'écriture d'un scénario ) , pour nous  démonter les composantes les plus pertinentes pour raconter des bonnes histoires . 
STEPHANIE DUVIVIER  a cité les sept étapes  sur une liste de vingt deux étapes  de  
John Truby  un  scénariste, réalisateur et professeur d'écriture américain, et est également connu pour  un logiciel de scénarisation programme Blockbuster .très critique au sujet des constructions scénaristiques classiques  telle que la structure de trois actes.
Ces étapes sont  1-Prise de conscience, besoin et désir  2-Spectre et univers du récit 3-Faiblesse et besoin 4-Evénement  déclencheur 5-Désir 6- Alliés 7- Adversaire /mystère.
Ces étapes  montrent un très grand excès de planification  et qui peuvent engendrer une histoire mécanique plutôt qu’organique   .
En fin il faut  noter que lors l’atelier  STEPHANIE DUVIVIER a pris plusieurs exemple de film pour parler de l’écriture du scenario à savoir le film  le Vendredi 13 (Friday the 13th) est une série de film horreur American ,et aussi le film  Sur la route de Madison (The Bridges of Madison County) est un film américain réalisé par Clint Eastwood , c’est l’histoire de Francesca Johnson  qui semble vivre une vie de famille , jusqu’ au jour ou un photographe perdu lui demande la route à Madison et c’ était l'amour, celui qui n'arrive qu'une fois dans une vie,dans les quatre jours qu'ils passent ensemble les marqueront à jamais. 
 EL HANBALI AZIZ  Casablanca le 28/09/2019 

عرضأخفاءالتعليقات
طريقة تفعيل هذه الاضافة :- اضغط علي المربع اسفل كلمة مرئي لتفعيل علامة ( √ ) صح وبهذا تكون قد الغيت الخاصية
طريقة تفعيل هذه الاضافة :- اضغط علي المربع اسفل كلمة مرئي لتفعيل علامة ( √ ) صح وبهذا تكون قد الغيت الخاصية